Durant 5 jours avec 15 missionnaires de la ville, nous avons participé à la Missao Continental dans la région Joncon, qui se trouve à 2 heures de piste de Conceiçao.

Au programme : 13 communautés à visiter en 5 jours. Chaque communauté ayant une surface de plus ou moins la superficie d’un village chez nous avec une cinquantaine de fermes (chacara) dispersées sur le territoire, vous imaginez les kilomètres parcourus à pieds, en moto, en voiture et à cheval. Chaque soir, les missionnaires et familles visitées se retrouvaient pour la célébration.

Ajouter à cela la pluie, les trous sur les pistes, la chaleur, la fatigue et vous avez le cocktail d’une bonne mission !

Juste un extrait de mon journal de bord pour détailler le retour de la mission jusqu’à Conceiçao :

A 21h30, la voiture remplie de 6 missionnaires plus les bagages, nous prenons la route pour rentrer sous des trombes d’eau. Voyage difficile jusqu’à croiser les deux petits voitures d’Olivier et Paulo (qui célébraient la messe dans une autre communauté plus près de Conceiçao et donc on pris la route plus tôt) : « ça passe pas, le pont a été emporté par l’eau » . Merde ! Deux heures de route horrible pour rien. « on va tenter un autre chemin » explique Paulo. On s’engage sur une petite piste. Après avoir par trois fois failli resté au fond des ruisseaux que nous traversons, nous bloquons devant une rivière plus haute que les autres (il y a près d’un mètre d’eau). Heureusement, il y a là l’espace pour faire demi-tour. Nous laissons la petite voiture de la paroisse dans une maison qui se trouve par là - plus d’essence – et nous nous entassons dans les 2 autres voitures avec retour à la case départ. En fait, on n’ira pas jusqu’à Joncon mais à Chapel de Palha où était stationné l’autre équipe de missionnaires. A minuit, ils réveillent une paroissienne qui se débrouille pour réunir quelques matelas et loger les 15 missionnaires que nous sommes ! Vive la mission !

Nuit courte mais sans moustique ! Olivier part avec un autre gars à l’aube acheter de l’essence dans des bouteilles de coca pour retourner en arrière remplir la Fiat. Nous nous organisons : Paulo et quelques missionnaires iront avec la camionnette célébrer la messe dans la communauté « Toussaint » : ça s’impose. Les autres dans les deux petites voitures prennent le chemin du retour, par l’arrière ! Comme ça ne passe pas par le chemin normal, on part dans l’autre sens : de nouveau 2h30 de pistes (je vais planter la voiture dans un fossé : heureusement le jeune qui est avec nous, arriver à redresser le pare-choc pour reprendre la route) puis 2h30 de route goudronnée pour arriver à Conceiçao. Je suis atendu à 14h00 pour le topo sur le pardon au sein du couple. Nous arrivons à 13h00 en ville.

ci-joint des photos.