Il paraît que le temps des vacances d’été, en particulier le mois d’août, est un bon moment pour faire une retraite en France… il semble que ce soit aussi le cas ici même si ce mois d’août n’a pas été un mois de vacances… mais bien de retraites !

D’abord la « mission radicale Jovens » qui a réuni 400 jeunes (dont 50 de la paroisse) pendant les 3 jours du we du 15 août à Floresta (3 heures de route pour nous). Des confessions non-stop et un topo sur les vocations… Un beau moment, fatiguant ! A la brésilienne (la veille du départ, on n’avait pas le bus qui devait emmener les jeunes le lendemain à 5h00 du matin). Je suis impressionné par cette habitude de faire à la dernière minute… surtout que ça marche !

La retraite paroissiale. Ca c’est une de mes initiatives suite à une demande des paroissiens. 2 jours de retraite avec les coordinateurs de communautés et ministres de l’eucharistie. 80 personnes ont participé à la retraite (deux jours avant ils n’étaient que 20 inscrits). J’ai prêché la retraite et vécu ces deux jours avec eux. Très heureux de ce moment avec mes paroissiens. J’ai découvert que « mes brésiliens » savent aussi bien prier dans le silence que dans la louange et la parole.

La retraite de confirmation le week-end dernier. 120 ados de la paroisse durant deux jours pour préparer la confirmation de dimanche prochain. Je suis impressionné, cette fois-ci, par la qualité d’écoute qu’ils ont lors des topos et homélies ainsi que par leur facilité à chanter et à danser… Ca change des ados français de nos aumôneries ! A côté de ça, ils restent des ados scotchés à leur téléphone portable, préoccupés par la copine et parlant toute la nuit ! C’est la première retraite de confirmation de la paroisse (encore un truc où je suis passé en force… mais sans savoir tant ça me paraissait évident qu’il fallait une retraite de confirmation). Résultat, ils ne sont pas tellement habitués à ce genre de choses. J’ai été scotché de voir que les animateurs, le soir à 22h00, rentraient dormir chez eux laissant ces mineurs dormir seuls à la chacara… Hallucinant ! Mais c’est un manque de communication de ma part ! Il me reste toute la semaine qui vient pour confesser tous ces jeunes… et le mois de septembre pour me reposer (c’est pas gagné).